Sept stratégies pour une lutte contre le VIH plus intelligente

VIENNA, 23 juillet 2010 (PlusNews)

Cette semaine, lors de la Conférence internationale sur le sida, l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton a déclaré aux délégués présents qu’en raison de la crise des liquidités, les programmes de lutte contre le VIH devraient être « plus rapides, plus efficaces et moins coûteux ». IRIN/PlusNews a dressé une liste des différents moyens qui permettraient aux prestataires de services VIH de réduire leurs coûts et de gagner en efficacité :

1- La délégation des tâches

L’attribution de tâches traditionnellement assumées par les médecins et les infirmiers à des employés moins qualifiés a déjà donné des résultats positifs en Ethiopie, au Malawi et au Mozambique. Il faudra surveiller étroitement les programmes de délégation des tâches et assurer que les travailleurs de la santé reçoivent les formations appropriées, certaines études ayant révélé que lorsque le personnel médical n’était pas suffisamment formé, les programmes antirétroviraux (ARV) nationaux s’en ressentaient.

2- Le soutien communautaire

La mobilisation des communautés a déjà joué un rôle significatif dans l’éducation et les soins VIH dans nombre de pays pauvres où les parents et les voisins contribuent à assurer le suivi des patients et à sensibiliser les communautés au VIH. Des recherches ont montré que le soutien communautaire améliorait l’observance des traitements ARV et qu’assurer l’intervention des personnes infectées au VIH en tant que travailleurs de la santé communautaires permettait de réduire les coûts et de diminuer la stigmatisation.

3- Des médicaments moins chers

Le coût des combinaisons de traitements ARV a considérablement diminué, passant de quelque 10 000 dollars par personne et par an en 2000 à environ 88 dollars par an. La Clinton Health Access Initiative, le Plan d'urgence du président américain contre le sida (PEPFAR) et UNITAID, système de financement international, ont tous joué un rôle important dans la négociation avec les entreprises pharmaceutiques sur la réduction des prix des médicaments. Toutefois, les ARV de deuxième et troisième intentions, nécessaires pour soigner les patients, de plus en plus nombreux, qui ont développé une résistance aux médicaments de première intention, sont encore trop chers pour les pays à faible revenu. Une communauté de brevets créée dernièrement sera d’une importance capitale pour convaincre les grandes entreprises pharmaceutiques d’autoriser les fabricants de médicaments génériques à utiliser leurs brevets pour produire ces médicaments à moindre coût.

4- Des systèmes plus simples d'approvisionnement en médicaments

Cette semaine, lors de la Conférence internationale sur le sida, Bernhard Schwartlander, directeur du service Evidence, stratégie et résultats de l’ONUSIDA, a noté qu’entre deux tiers et 80 pour cent des fonds consacrés au VIH ne servaient pas à financer l’achat de médicaments, mais la prestation de services, le suivi des patients et les coûts de laboratoire. Améliorer l’efficacité de l’approvisionnement en médicaments et des chaînes d’approvisionnement contribuerait grandement à améliorer la rentabilité et l’efficacité des programmes. En Ouganda, par exemple, les problèmes rencontrés sur la chaîne d’approvisionnement ont privé des patients de leurs médicaments, dans certains cas parce que la date d’expiration de ces derniers avait été atteinte avant qu’ils n’aient pu être distribués.

5- L’usage de la technologie

Les vérifications par SMS (en envoyant des messages SMS depuis des téléphones mobiles) permettent aux patients du Kenya d’économiser chaque mois les frais de déplacement à la clinique ; la technologie mobile est également employée dans le cadre d’une campagne multinationale menée en Afrique pour détecter les ruptures de stocks de médicaments essentiels dans les centres publics.

6- L’appropriation nationale

Si l’on s’y prend bien, confier aux gouvernements nationaux les programmes de lutte contre le VIH, jusqu’ici gérés par les bailleurs internationaux et les organisations non gouvernementales (ONG), permettrait de réduire les coûts administratifs tout en apportant aux populations locales les compétences nécessaires pour assurer le fonctionnement continu de ces programmes. Le PEPFAR est déjà en train de transférer la gestion de ses programmes de l’Agence américaine pour le développement international aux gouvernements locaux. Lutter contre la corruption gouvernementale sera toutefois essentiel pour assurer la réussite des programmes de lutte contre le VIH dirigés par les pays eux-mêmes. Des préoccupations relatives à la corruption ont ainsi amené le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à annuler ou à suspendre les financements qu’il accordait à plusieurs pays.

7- L’intégration du système de santé

Les investissements importants accordés au VIH ont été critiqués car il est estimé qu’ils mobilisent les fonds et les ressources humaines de systèmes de santé nationaux aux budgets déjà insuffisants. Aujourd’hui, la communauté sanitaire mondiale semble d’accord sur l’intérêt d’une intégration du VIH à des systèmes de santé nationaux renforcés. Les prestataires de service VIH sont exhortés à travailler de concert avec d’autres services de santé, afin que tous les secteurs du système de santé puissent en profiter. En Haïti, par exemple, les services de conseil et dépistage volontaires sont un point d’entrée utile pour aider les femmes qui ont besoin de bénéficier de services de santé sexuelle et reproductive.

Commentaires (1)

Drienfeninoms
  • 1. Drienfeninoms (site web) | 12/01/2013
Want to make up to $2,543 a DAY with ZERO traffic?

... STOP. You need to see this...

http://make-2000usd-day.com

It's BRAND NEW, And just about the
most "ghetto" money making method I've ever seen...

$2,543 a DAY without ANY traffic?

No PPC, no PPV, no CPA, no so-called 'push
button softwares' scams, no 'loopholes'...

Something TOTALLY different.

... A REAL system that's been pulling in
over $2,000 a day and $14980/week!

Best of all? He's got REAL PROOF.

http://make-2000usd-day.com

(You'll even see REAL examples, not *just*
his $400k a year clickbank account)

Honestly - This has blown me away.

It requires no traffic, no investment and
absolutely NO experience.

And after trying out what the system is...
I can confidently say it works, too.

Don't miss out on this goldmine - http://make-2000usd-day.com

Talk soon,
Gabriela

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×